Navigation – Plan du site
Comptes rendus

Le consistoire de l’Église wallonne de Rotterdam, 1681-1706. Édition annotée des Actes et présentation historique par Hubert BOST

Paris, 2008, Éditions Honoré Champion (« Vie des huguenots », 40), 452 p., 23 cm, 77 €
Stéphane-Marie Morgain
p. 462-463
Référence(s) :

Le consistoire de l’Église wallonne de Rotterdam, 1681-1706. Édition annotée des Actes et présentation historique par Hubert BOST, Paris, 2008, Éditions Honoré Champion (« Vie des huguenots », 40), 452 p., 23 cm, 77 €

Texte intégral

1Les compétences reconnues d’Hubert Bost, directeur d’études à l’École Pratique des Hautes Études, sur l’histoire religieuse et culturelle du Refuge huguenot, ainsi que ses recherches sur Pierre Bayle (1647-1706), particulièrement sa biographie publiée chez Fayard en 2006, l’autorisent à éditer ces Actes du consistoire de l’Église wallonne de Rotterdam entre 1681 et 1706, dont le texte retranscrit en deux registres se trouve aux Archives municipales de Rotterdam. Nous nous permettons d’emblée de souligner la qualité de cette édition, l’excellente « Présentation historique », la bonne tenue de la saisie du manuscrit, due à Marie-Thérèse Baud, la précision des notes critiques et enfin la grande utilité de la « Chronologie » (p. 27-36), « des Annexes » (p. 425-431) et des Index des noms de personnes, de lieux et des titres d’ouvrage (p. 437-452). Ce compliment n’est pas une figure de style, mais une réjouissante constatation qui fait honneur au travail d’Hubert Bost.

2C’est précisément la réception de l’œuvre de Pierre Bayle au efuge huguenot qui est à l’origine de l’intérêt de l’auteur pour le fonctionnement et les décisions du consistoire de l’Église wallonne de Rotterdam. La publication en 1682 des écrits de Bayle a suscité bien des querelles au sein de sa communauté ainsi que la réaction de l’incontournable Pierre Jurieu dont le tempérament vif, ombrageux et inquisitorial a quelque chose d’aussi agaçant qu’attachant. Mais les accusations de Jurieu nées de sa relecture « tendancieuse » des Pensées diverses sur la comète et de la Critique générale de l’histoire du calvinisme de M. Maimbourg, sont peu de chose comparées à celles suscitées lors de la publication du Dictionnaire historique et critique (1696-1697). Jurieu accuse Bayle de « soutenir les intérêts français à Rotterdam en lien avec Genève », bref d’organiser une « cabale ».

3Les Actes du consistoire témoins de ces débats portent quantité d’autres éléments forts instructifs pour l’historien. La période de 1681 à 1706, date de la mort de Bayle, est aussi celle de l’essor de la communauté wallonne, considérablement grossie par l’arrivage de réfugiés français à partir de 1685. Cette variation numérique entraine inévitablement des modifications du fonctionnement de la communauté, tant sur le plan institutionnel qu’idéologique, en particulier l’augmentation du nombre des pasteurs membres du consistoire, mais aussi l’agrandissement du temple de Franse Kerk. Entre 1680 et 1707, la communauté huguenote passe de 440 membres à environ 1560, enfants compris.

4Le consistoire « est l’organe de décision au plan local, dans le domaine doctrinal et culturel, moral et diaconal », il est apposé au synode qui réunit deux fois par an « des délégués de toutes les églises wallonnes ». On constate à la lecture de ces Actes le souci permanent de défendre l’orthodoxie définie au synode de Dordrecht (1618-1619), orthodoxie calviniste en matière de liturgie, de chant, de prédication, de contenu du culte, etc. Les publications des pasteurs passent aussi par la censure du consistoire. C’est dans ce cadre qu’intervient Pierre Jurieu, élu au consistoire en 1681 en remplacement du pasteur Charles de Rochefort. « Se considérant comme investi d’une mission sacrée », il combat avec acharnement « tous ceux qui se mettent en travers de sa route ». À partir de 1690, la querelle contre Bayle bat son plein.

5Les domaines de compétence du consistoire sont nombreux et souvent sujets à évolution. Ces Actes sont les témoins fidèles et immédiats de la vie d’une communauté huguenote à la charnière de deux siècles. Ils montrent avec la précision et la sobriété inhérente au genre littéraire l’évolution d’une société soucieuse de fidélité à sa propre histoire.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Stéphane-Marie Morgain, « Le consistoire de l’Église wallonne de Rotterdam, 1681-1706. Édition annotée des Actes et présentation historique par Hubert BOST », Revue de l’histoire des religions, 3 | 2011, 462-463.

Référence électronique

Stéphane-Marie Morgain, « Le consistoire de l’Église wallonne de Rotterdam, 1681-1706. Édition annotée des Actes et présentation historique par Hubert BOST », Revue de l’histoire des religions [En ligne], 3 | 2011, mis en ligne le 01 septembre 2011, consulté le 22 juillet 2017. URL : http://rhr.revues.org/7810

Haut de page

Auteur

Stéphane-Marie Morgain

Institut catholique de Toulouse

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org