Navigation – Plan du site

Des églises byzantines converties à l’islam ? Quelques mosquées ibadites du djebel Nafûsa (Libye)

Byzantine Churches Converted to Islam? Some Ibadi Mosques of the Jebel Nafûsa (Libya)
Virginie Prevost
p. 325-347

Résumés

La population berbère du djebel Nafûsa était majoritairement chrétienne lorsqu’elle a adopté massivement la doctrine ibadite à la fin de la première moitié du viiie siècle. Cette région conserve de nombreuses mosquées qui portent des noms associés au christianisme, qui font référence aux apôtres ou sont directement issus du latin ecclesia. Les sources ibadites laissent penser qu’il s’agit d’églises byzantines reconverties en mosquées. Cependant, si l’origine chrétienne du bâtiment apparaît distinctement dans un des exemples étudiés, la plupart de ces mosquées n’ont sans doute aucun lien avec d’anciennes églises. Leur nom évoque simplement le souvenir du passé chrétien de la région.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2016.
Consulter cet article

Plan

La mosquée Ḥawâriyyîn de Tamazdâ
La mosquée Kanîsa de Tamazdâ
La mosquée Taghlîs de Fursaṭâ
La mosquée Ḥawâriyyîn de Fursaṭâ
Conclusions

Aperçu du début du texte

Dans un précédent article, nous avons évoqué les bonnes relations qu’ont généralement entretenues les communautés chrétiennes d’Afrique du Nord avec les musulmans ibadites. Ainsi Tâhart, la capitale des imams rustumides, offrait aux chrétiens une place privilégiée ; selon Ibn al-Ṣaghîr, l’endroit le plus haut de la ville s’appelait « al-kanîsa », c’est-à-dire l’église. Cette église, et le quartier chrétien qui l’entourait sans doute, devaient se situer non loin de la citadelle dans laquelle vivait l’imam ibadite. Lorsque Tâhart tomba en 909 aux mains des armées chiites qui allaient porter au pouvoir le premier souverain fatimide, un groupe de chrétiens accompagna le dernier imam dans la région de Ouargla où les ibadites fondèrent une nouvelle capitale, Sadrâta, qu’ils occupèrent avant d’aller s’installer au xie siècle dans le Mzab. Nous avons souligné l’influence que le christianisme a eue sur l’ibadisme, tant du point de vue artistique – comme on peut le constater dans les vestiges...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Virginie Prevost, « Des églises byzantines converties à l’islam ? Quelques mosquées ibadites du djebel Nafûsa (Libye) », Revue de l’histoire des religions, 3 | 2012, 325-347.

Référence électronique

Virginie Prevost, « Des églises byzantines converties à l’islam ? Quelques mosquées ibadites du djebel Nafûsa (Libye) », Revue de l’histoire des religions [En ligne], 3 | 2012, mis en ligne le 01 septembre 2015, consulté le 20 octobre 2014. URL : http://rhr.revues.org/7905

Haut de page

Auteur

Virginie Prevost

Université Libre de Bruxelles
8 hameau de la Taillette
7911 Frasnes-lez-Anvaing
Belgique
virginie.prevost@skynet.be

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org