Navigation – Plan du site

Poimandrès, figure d’autorité dans la tradition hermétique

Poimandrès, an authority figure in the Hermetic tradition.
Anna Van Den Kerchove
p. 27-46

Résumés

Le premier écrit du Corpus hermeticum est intitulé Poimandrès, d’après l’être divin éponyme qui tient le rôle principal dans cet écrit ; il relate la révélation cosmologique et anthropologique que Poimandrès délivre à un narrateur anonyme. Le nom Poimandrès, rare, paraît spécifique à la littérature hermétique. Après avoir fait le point sur les différentes hypothèses étymologiques scientifiques avancées pour expliquer le nom, l’intérêt se porte sur la manière dont ce nom légitime l’écrit, sur sa réception, en particulier dans la tradition hermétique, et enfin sur son rôle dans l’économie de la révélation, à partir de l’étude de trois extraits hermétiques (CH I 1-4, I 30 et XIII 15).

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

Le nom divin : signature de la révélation
Un nom rare et hermétique
Étymologies modernes
Faire de l’écrit hermétique un livre de Thot
La réception du nom Poimandrès
Le rôle du nom dans l’économie de la révélation
Poimandrès en CH I 1-4
Poimandrès en CH I 30
Poimandrès dans CH XIII 15
Conclusion

Aperçu du début du texte

Le Corpus hermeticum (ci-après CH), constitué probablement avant le philosophe byzantin du xie siècle, Michel Psellus, rassemble 17 textes grecs, écrits au cours du iie et du iiie siècle, qui mettent en scène Hermès Trismégiste et/ou ses disciples et qui proposent une voie de sagesse mêlant traditions grecque et égyptienne. Le premier écrit du Corpus, intitulé dans la tradition manuscrite Poimandrès d’après l’être divin éponyme dont il est question, serait l’un des plus anciens écrits hermétiques conservés, avec une datation qui varie entre la fin du ier siècle et le milieu du iie siècle. Bien que ce texte fasse partie de la littérature et de la tradition hermétique, il s’en distingue par un certain nombre de traits : il n’est question d’aucun des personnages habituellement présents (Tat, Asclépios, Ammon, Isis, Horus) ni d’Hermès Trismégiste (même si au moins une partie de la tradition hermétique représentée par l’auteur de CH XIII 15, probablement au iiie siècle, l’a identifié au ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Anna Van Den Kerchove, « Poimandrès, figure d’autorité dans la tradition hermétique », Revue de l’histoire des religions, 1 | 2014, 27-46.

Référence électronique

Anna Van Den Kerchove, « Poimandrès, figure d’autorité dans la tradition hermétique », Revue de l’histoire des religions [En ligne], 1 | 2014, mis en ligne le 01 mars 2017, consulté le 20 novembre 2017. URL : http://rhr.revues.org/8192 ; DOI : 10.4000/rhr.8192

Haut de page

Auteur

Anna Van Den Kerchove

École pratique des hautes études, Paris
Laboratoire d’études sur les monothéismes (UMR 8584)
Anna.van_den_kerchove@ephe.sorbonne.fr
Institut européen en sciences des religions
4-14 rue Ferrus, 75014 Paris

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org