Navigation – Plan du site

La doctrine de la grâce de saint Augustin. Aspects pastoraux et spéculatifs

Augustine’s Doctrine of Grace. Pastoral and Systematic-Theological Perspectives
Anthony Dupont
p. 47-70

Résumés

Le présent article étudie l’exégèse augustinienne de Jean 1,12 et 6,44 comme un double cas-test, consacré au thème de son enseignement sur la foi comme grâce, afin d’évaluer les différences/similitudes de l’œuvre d’Augustin entre les différentes périodes (en particulier avant et pendant la controverse pélagienne) et entre les genres (en particulier les sermons et les écrits systématiques-polémiques).

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

Jean 1,12
Les écrits antérieurs à 411/412
Corpus homilétique
Les sermons antérieurs à la controverse pélagienne,
ou sans lien avec elle
Les sermons contemporains de la controverse pélagienne
Les écrits anti-pélagiens, postérieurs à 412
Conclusion
Jean 6,44
Les écrits et les sermons antérieurs à la controverse pélagienne (avant 411/412)
Les traités anti-pélagiens (après 411/412)
Les sermons contemporains ou liés à la controverse pélagienne (après 411/412)
Conclusion
Un traitement unique homilétique de la gratia fidei

Aperçu du début du texte

Existe-t-il une différence entre le traitement de la grâce dans les sermons d’Augustin (sermones ad populum, enarrationes et tractatus –c’est-à-dire dans ses initiatives pastorales destinées à exhorter sa communauté à mener une vie active éthique, fidèle et pieuse) et dans ses écrits spéculatifs et systématiques – particulièrement ses écrits anti-pélagiens, dans lesquels Augustin a souligné la nécessité absolue et la nature entièrement inclusive, gratuite et omniprésente de la grâce dans tous les aspects de la vie chrétienne ? Pierre-Marie Hombert a montré que, avant même que la controverse pélagienne mît en question la relation entre la grâce divine et le libre arbitre humain, la conception augustinienne d’une grâce totalement gratuite (car l’humanité mérite seulement la punition, alors que tout le bien, en l’homme, est reçu de Dieu) n’était pas absente de ses discours homilétiques. Cependant, des thèmes plus spécifiques (comme les questions de la prédestination, ou de l’initium fi...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Anthony Dupont, « La doctrine de la grâce de saint Augustin. Aspects pastoraux et spéculatifs », Revue de l’histoire des religions, 1 | 2014, 47-70.

Référence électronique

Anthony Dupont, « La doctrine de la grâce de saint Augustin. Aspects pastoraux et spéculatifs », Revue de l’histoire des religions [En ligne], 1 | 2014, mis en ligne le 01 mars 2017, consulté le 25 avril 2017. URL : http://rhr.revues.org/8193 ; DOI : 10.4000/rhr.8193

Haut de page

Auteur

Anthony Dupont

Université Catholique de Louvain
KULeuven – Faculty of Theology, Research Unit History of Church and Theology
Sint-Michielsstraat 4 bus 3101, B-3000 Leuven, Belgium
Anthony.Dupont@theo.kuleven.be

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org