Navigation – Plan du site

Magisterial Authority, Heresy and Lay Questioning in Early Fifteenth-Century Oxford

Autorité magistérielle, hérésie et questionnement laïque dans l’Oxford du début du xve siècle
Kantik Ghosh
p. 293-311

Résumés

Un groupe de sermons macaroniques latin-anglais du début du xve siècle réunis à la Bodleian Library d’Oxford, MS Bodley 649, fournit un bon éclairage des perceptions contemporaines de l’Université d’Oxford et de l’autorité de plus en plus compromise de son magistère théologique à la suite des controverses wyclifittes dans lesquelles l’Université était fondamentalement impliquée. Cet article maintient que les sermons, dans l’ambigüité et l’indécision épistémique qui leur est propre, sont caractéristiques des discours anglais « orthodoxes » de cette époque, dont le but était d’arbitrer les relations houleuses entre le questionnement laïque non régulé et l’entreprise théologique universitaire.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

Theology, clerks and the laity
Learning and “heresy”
“Nova leccio theologiae”

Aperçu du début du texte

Basing his exegetical flourishes on Revelation 12:1 (“the woman clothed with the sun”), an early fifteenth-century Benedictine homilist from Oxford, whose macaronic sermons are to be found collected together in Oxford, Bodleian Library, MS Bodley 649, embarks upon a consideration of his university thus:

Per illud mirable signum, mulierem amictam ardenti sole, intelligo veram nutricem virtutis, omnium nostrum matrem, istam venerabilem universitatem que nutrivit et produxit plures sapientes filios ad honorem Dei et indies produxit. […] Et sicut per calorem solis herbe et flores excrescunt terram, arbores frondescunt, florescunt, et fructificant, sic per calorem solis sapiencie perardent in lust and desire that me hath ad scienciam et clerimoniam. Pulchri flores, scolares, crescunt in omni facultate. Per hoc isti teneri grammatici frondescunt, acuti artiste, subtiles philosophi et discreti legiste pulcriter florescunt, set fructus omnis nostre sciencie qui est verbum Dei et cognicio nos...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Kantik Ghosh, « Magisterial Authority, Heresy and Lay Questioning in Early Fifteenth-Century Oxford », Revue de l’histoire des religions, 2 | 2014, 293-311.

Référence électronique

Kantik Ghosh, « Magisterial Authority, Heresy and Lay Questioning in Early Fifteenth-Century Oxford », Revue de l’histoire des religions [En ligne], 2 | 2014, mis en ligne le 01 juin 2017, consulté le 24 juin 2017. URL : http://rhr.revues.org/8252 ; DOI : 10.4000/rhr.8252

Haut de page

Auteur

Kantik Ghosh

Trinity College
Oxford University
Broad Street
Oxford OX1 3BH
Royaume-Uni
kantik.ghosh@trinity.ox.ac.uk

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org