Navigation – Plan du site
II. Objets symboles ou objets agissants

Les statues vivent aussi. Théorie néoplatonicienne de l’objet rituel

Statues Also Live. Neoplatonic Theory of the Ritual Object
Ghislain Casas
p. 663-679

Résumés

Comment comprendre qu’un rituel transforme une statue de pierre en un dieu vivant, et comment envisager ce phénomène autrement que comme une croyance trompeuse ? Il faudrait tenter de saisir la logique paradoxale qui permet d’articuler dans un même objet ses déterminations matérielles et ses caractéristiques divines. En prenant au sérieux les analyses que les derniers philosophes néoplatoniciens ont menées de leurs propres pratiques théurgiques, il nous semble possible de dégager les linéaments d’une théorie de l’objet rituel qui remette le problème en perspective à partir de ses implications métaphysiques.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

L’objet et le rituel
Métaphysique de l’objet rituel
L’efficacité sans la croyance

Aperçu du début du texte

L’objet et le rituel

Le court-métrage d’Alain Resnais et de Chris Marker daté de 1953, Les statues meurent aussi, apparaît comme une méditation sur ce qu’on pourrait appeler la vie et la mort des statues. Il interroge le destin des objets d’art africains dès lors qu’ils cessent d’appartenir à leur contexte religieux pour devenir des produits culturels. Le film s’ouvre sur cette assertion : « Quand les statues sont mortes, elles entrent dans l’art ». C’est-à-dire : elles entrent au musée. Depuis les ready-made de Marcel Duchamp, les historiens de l’art se demandent comment un objet banal et quotidien, par exemple un urinoir, peut se transformer en œuvre d’art, par le simple fait qu’il pénètre l’espace propre du musée. Quel est ce dispositif mystérieux capable de transformer un objet en œuvre d’art par une simple opération de transfert ? C’est en quelque sorte l’opération inverse que Resnais et Marker mettent en évidence dans la muséification des objets d’art africains. Si le musée off...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Ghislain Casas, « Les statues vivent aussi. Théorie néoplatonicienne de l’objet rituel », Revue de l’histoire des religions, 4 | 2014, 663-679.

Référence électronique

Ghislain Casas, « Les statues vivent aussi. Théorie néoplatonicienne de l’objet rituel », Revue de l’histoire des religions [En ligne], 4 | 2014, mis en ligne le 01 décembre 2017, consulté le 19 août 2017. URL : http://rhr.revues.org/8324 ; DOI : 10.4000/rhr.8324

Haut de page

Auteur

Ghislain Casas

Groupe d’Anthropologie Scolastique (GAS), Paris
Laboratoire d’étude sur les Monothéismes (LEM), Paris
g.casas@free.fr

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org