Navigation – Plan du site
IV. Des images rituelles ?

Autour de la phiale mesomphalos : images et contextes

On the phiale mesomphalos: images and contexts
Nikolina Kéi
p. 745-773

Résumés

Cette brève étude est principalement consacrée aux images dont la phiale mesomphalos est le support. Étant donné que la phiale est souvent qualifiée d’« objet rituel » par sa forme spécifique et sa fonction en tant qu’instrument de libation, on s’attendrait à ce que son répertoire iconographique soit également « rituel », de la même manière que le répertoire iconographique des lécythes funéraires est funéraire. Or il se trouve qu’il est plutôt ouvert, contenant des sous-séries thématiques, inspirées du monde masculin, du monde féminin et des mythes. Il existe bien évidemment quelques phiales aux thèmes rituels mais celles-ci n’en forment pas la majorité. Le répertoire iconographique de la phiale est en accord avec sa multifonctionnalité et sa polyvalence attestée par les sources iconographiques, textuelles et archéologiques.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

Sources iconographiques, textuelles et archéologiques
Propriétés matérielles: techniques et dimensions
Les images des phiales
Motifs à connotations religieuses?
Images rituelles
Images liées au monde masculin
Images liées au monde féminin
Images mythologiques
Espace maritime

Aperçu du début du texte

Le récipient que les Grecs de l’époque post-homérique appellent « phiale », à savoir une coupe sans anses ni pied, pourvue d’une bosse centrale appelée omphalos, pourrait faire partie de la catégorie d’« objets rituels » si cela ne tenait qu’à sa structure, à sa forme. Car, d’après certains spécialistes, la présence de l’omphalos est due au fait que la phiale sert aux libations, le majeur et l’index étant placés dans la cavité, tandis que le pouce tient le bord. S’agit-il alors d’un objet spécialement conçu pour le rite de la libation? Et si c’est le cas, a-t-il été exclusivement utilisé lors des libations? En d’autres termes, s’agit-il d’un objet proprement rituel?

Cerner le caractère rituel de la phiale est une entreprise difficile et cela pour plusieurs raisons. D’abord, parce que la fonction ne suit pas forcément la forme: même si la phiale mesomphalos a été exclusivement créée pour le rite de la libation, cela ne signifie pas qu’elle a été utilisée dans ce seul but. Une forme pe...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Nikolina Kéi, « Autour de la phiale mesomphalos : images et contextes », Revue de l’histoire des religions, 4 | 2014, 745-773.

Référence électronique

Nikolina Kéi, « Autour de la phiale mesomphalos : images et contextes », Revue de l’histoire des religions [En ligne], 4 | 2014, mis en ligne le 01 décembre 2017, consulté le 19 août 2017. URL : http://rhr.revues.org/8331 ; DOI : 10.4000/rhr.8331

Haut de page

Auteur

Nikolina Kéi

Anthropologie et Histoire des Mondes Antiques, Paris (AnHiMa UMR 8210)
nikolinakei@hotmail.fr

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org