Navigation – Plan du site

Une autre forme de procès. La vérité et le droit dans l’exégèse du Nouveau Testament

Other Trials to come. Truth and the Law in New Testament Exegesis
Philippe Büttgen
p. 325-338

Résumés

Qu’y a-t-il derrière la vérité (alêtheia) dans le Nouveau Testament ? Aucune “conception” particulière, pas même dans les textes johanniques, aucune définition dissidente de la vérité, simplement la vérité la plus ordinaire : l’adéquation de la chose et de la pensée. Les textes bibliques, cependant, font voir ce qu’il y a derrière l’adéquation : le droit, mais aussi une critique complexe et impitoyable des catégories du droit, témoignage, déposition, tribunal. À partir d’une lecture de Jn 8 et 18, on discute les effets de presque un siècle d’interprétation bultmannienne, ainsi que les conséquences de l’étrange tournant ecclésiologique qu’a pris la philosophie depuis une vingtaine d’années.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

Témoignage
Procès
Tribunal
Relations
Comme il dit
Le tournant ecclésiologique de la philosophie contemporaine

Aperçu du début du texte

Les recherches actuelles en exégèse mettent l’accent sur le caractère presque parfaitement ordinaire des conceptions de la vérité dans le Nouveau Testament. Le constat est fade et presque décevant après un demi-siècle de prévalence heideggérienne. Après l’alêtheia, l’« authentique possibilité du Dasein » et le « dualisme de la décision », après la « conception johannique de la vérité », l’exhaustion de ses sources juives, grecques, gnostiques, en un mot : après Bultmann, et après encore vingt ans de spéculation sur la « vérité selon le christianisme », faudra-t-il en revenir, pour la Bible aussi, à nos définitions scolaires de la vérité, à la banale adéquation de la pensée et de la chose ?

J’aimerais voir où mène ce sens retrouvé de l’ordinaire biblique : celui d’une religion qui revendiquerait la vérité comme tout le monde le fait, en affirmant simplement que ce qu’elle dit correspond à ce qui est. Les motivations de l’exégèse laissent souvent à désirer. Il nous suffira de quelques ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Philippe Büttgen, « Une autre forme de procès. La vérité et le droit dans l’exégèse du Nouveau Testament », Revue de l’histoire des religions, 3 | 2015, 325-338.

Référence électronique

Philippe Büttgen, « Une autre forme de procès. La vérité et le droit dans l’exégèse du Nouveau Testament », Revue de l’histoire des religions [En ligne], 3 | 2015, mis en ligne le 01 septembre 2018, consulté le 26 avril 2017. URL : http://rhr.revues.org/8407 ; DOI : 10.4000/rhr.8407

Haut de page

Auteur

Philippe Büttgen

Université Paris 1 – Panthéon-Sorbonne
Centre de philosophie contemporaine de la Sorbonne

Philippe.Buettgen@univ-paris1.fr

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org