Navigation – Plan du site

Figures de Noé de Gilgamesh au Coran

Avant-propos
Viviane Comerro
p. 483-485

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Aperçu du début du texte

Avant de devenir une figure typologique annonçant Moïse, le Christ ou Mahomet, Noé s’est construit à partir de ses précurseurs mésopotamiens, Ziusudra ou Vie de jours prolongés, Atrahasis ou J’ai trouvé ma vie, et Uta-napishti le Supersage, qui survivent à un déluge dont la représentation a elle aussi varié, allant de l’ouragan céleste de la colère des dieux venant détruire une ville, ou du cataclysme originel détruisant toute vie in illo tempore, au commencement de l’histoire humaine, jusqu’à l’annonce du cataclysme igné de l’eschaton qui précédera le Jugement dernier, dans lequel le feu se substitue à l’eau.

D’un texte à l’autre, la cause du déluge varie : menace d’un chaos primitif qui verrait les étoiles abandonner leur « course véridique », jalousie des dieux à l’égard d’une humanité bruyante et laborieuse, affliction du dieu créateur devant la méchanceté de l’homme qui ravage la terre… Enfin, c’est la figure et le destin du survivant du déluge qui se transforment. Le Noé bibliq...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Viviane Comerro, « Figures de Noé de Gilgamesh au Coran », Revue de l’histoire des religions, 4 | 2015, 483-485.

Référence électronique

Viviane Comerro, « Figures de Noé de Gilgamesh au Coran », Revue de l’histoire des religions [En ligne], 4 | 2015, mis en ligne le 18 décembre 2015, consulté le 22 juin 2017. URL : http://rhr.revues.org/8459

Haut de page

Auteur

Viviane Comerro

Institut National des Langues et Civilisations Orientales, Paris
vivianedepremare@orange.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org