Navigation – Plan du site

Noé et son caractère axial dans la littérature du Second Temple

Noah as an Axial Character in the Second Temple Literature
Mădălina Vârtejanu-Joubert
p. 519-543

Résumés

Un certain nombre de textes majeurs écrits ou circulant à l’époque du Second Temple – 1 Hénoch, Jubilés, Apocryphe de la Genèse et quelques autres fragments découverts à Qumrân – accordent une place significative au personnage de Noé, à sa vie et à sa geste. Noé garde, comme dans le livre de la Genèse, le caractère de personnage « axial » qui marque un « avant » et un « après » dans l’histoire de l’humanité, mais les fonctions qui lui sont assignées sont différentes. Il est notamment présenté comme prêtre et exorciste, comme dépositaire d’un savoir essentiel transmis à l’aide d’un livre et comme celui qui, après le déluge, partage la terre entre les fils de Sem, Cham et Japhet.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

Introduction
1 Hénoch
Jubilés
Apocryphe de la Genèse
Conclusions

Aperçu du début du texte

Introduction

À l’époque du Second Temple et particulièrement entre le iiie et le ier siècle av. n. è., la figure de Noé connaît un riche développement littéraire. Un certain nombre de textes majeurs écrits ou circulant à cette époque – 1 Hénoch, Apocryphe de la Genèse (ou Histoire des Patriarches), Jubilés et, marginalement, quelques autres fragments découverts à Qumrân – accordent une place significative au personnage de Noé, à sa vie et à sa geste. Pour autant, ces textes forment-ils un corpus, autrement dit répondent-ils d’emblée à un critère en vertu duquel ils doivent être étudiés ensemble ? Un premier écueil à éviter est l’appellation « textes non-canoniques » car, pour le propos qui nous concerne ici, elle introduit une distinction anachronique : la question du canon n’est pas tranchée aux iiie-iie siècles av. n. è., date présumée de la composition de ces textes. Pour des raisons similaires – anachronisme et vision téléologique de l’histoire – leur désignation en tant que « te...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Mădălina Vârtejanu-Joubert, « Noé et son caractère axial dans la littérature du Second Temple », Revue de l’histoire des religions, 4 | 2015, 519-543.

Référence électronique

Mădălina Vârtejanu-Joubert, « Noé et son caractère axial dans la littérature du Second Temple », Revue de l’histoire des religions [En ligne], 4 | 2015, mis en ligne le 01 décembre 2018, consulté le 28 avril 2017. URL : http://rhr.revues.org/8466 ; DOI : 10.4000/rhr.8466

Haut de page

Auteur

Mădălina Vârtejanu-Joubert

Institut National des Langues et Civilisations Orientales, Paris
madalina.vartejanu-joubert@inalco.fr

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org