Skip to navigation – Site map

Une écoute individuelle en contexte collectif. Étude de la deuxième personne dans quelques sermons d’Augustin

Private listening in a group context. A study of the second person in some sermons of Augustine
Mickaël Ribreau
p. 505-531

Abstracts

In his sermons, Augustine often uses the second person singular, though it is difficult to determine if it is for a specific individual. Augustine frequently shifts from the second person plural to the second person singular, and vice versa, without breaking, that is to say, without a change of speaker presented as such. More than a « generic you » or a « diatribic you », it would here seem to be a « second person singular collective » : Augustin speaks to his entire audience as individuals, each addressed personally by the bishop. The rhetorical process studied here has an important theological and spiritual background, because the sermon engages with that which is most intimate within man, i.e. his relationship with God, which no one can know except himself.

Top of page

Text / excerpt

Cairn

Full-text article available to subscribers or on a "pay per view" basis. It will be available on this URL in January 2020.
Read it

Outline

Introduction
Du pluriel au singulier : continuité ou rupture ?
Une interpellation collective
L’absence de rupture
L’influence du texte biblique à commenter
Un outil pédagogique
Le goût de l’exemple
Une dimension dramatique
L’objection ou les limites de l’interprétation
Parler au cœur
Un modèle de conduite à enseigner à chacun
Introspection, intimité et discours du cœur
Au cœur de la relation avec Dieu
Conclusion

Text / first lines

Introduction

Sans auditoire, sans l’écoute d’un public, le travail du prédicateur serait vain. Les sermons sont inscrits dans un contexte donné et répondent à des circonstances géographiques et historiques précises, même si nous ne pouvons pas toujours les comprendre ou les connaître. Bien que nous connaissions les sermons par des traces écrites (dans le cas d’Augustin, des prises de notes relues par l’évêque d’Hippone), la prédication est avant tout orale et s’adresse à un public précis, qui n’est pas le même pour tous les sermons. Sans ce public, cette parole vivante reste morte. Ce public, Augustin l’invite fréquemment à l’écouter ou à entendre la parole biblique qu’il commente en tant qu’évêque. Il apostrophe alors l’auditoire, varié intellectuellement, et qui n’a pas toujours accès à l’écrit, par des formules collectives et plurielles comme fratres ou par un singulier collectif comme caritas uestra.

Augustin s’adresse ainsi fréquemment à son auditoire. Il utilise, de façon tout à...

Top of page

References

Bibliographical reference

Mickaël Ribreau, « Une écoute individuelle en contexte collectif. Étude de la deuxième personne dans quelques sermons d’Augustin », Revue de l’histoire des religions, 4 | 2016, 505-531.

Electronic reference

Mickaël Ribreau, « Une écoute individuelle en contexte collectif. Étude de la deuxième personne dans quelques sermons d’Augustin », Revue de l’histoire des religions [Online], 4 | 2016, Online since 15 December 2019, connection on 28 April 2017. URL : http://rhr.revues.org/8640 ; DOI : 10.4000/rhr.8640

Top of page

About the author

Mickaël Ribreau

Université Sorbonne Nouvelle Paris 3
mickael.ribreau@gmail.com

By this author

Top of page

Copyright

Tous droits réservés

Top of page
  • Revues.org