Skip to navigation – Site map

Voir et entendre la foi de David. Le roi musicien dans les psautiers et les livres d’heures (xiiie-xive siècles)

Seeing and hearing the faith of David. The King as a musician in the psalters and books of hours (13th-14th c.)
Martine Clouzot
p. 557-595

Abstracts

The figure of King David as listener, musician and speaker, which appears very frequently in psalters and books of hours (13th-14th c.), is contemporaneous with the foundation of the university and with secular and mendicant preaching. This is a part of the visual and verbal communication used by scholars for the moral edification of the educated elites. As illustrations of the psalms, the illuminators have associated this figure with musical instruments, gestures and others figures – the juggler and the insipiens (madman) –, and have made perceptible his divine hearing, his harmony and faith. Based on the culture of the Word of God specific to medieval society and on scientific innovations of the time involving sound, movement and the senses, they have created an exemplary and performative image of this Præfigura Christi.

Top of page

Text / excerpt

Cairn

Full-text article available to subscribers or on a "pay per view" basis. It will be available on this URL in January 2020.
Read it

Outline

Introduction
Figurer la Parole de Dieu et l’audition de David
David, figure hyperthématique du musicien et de la proportio musicale
La harpe de David et le rythme
L’orgue du roi David et le souffle
Le jeu de cloches et la consonance
Figurer et entendre la musique de David : harmonie du monde et discordance morale
Voir David et l’harmonie universelle
Voir David et entendre la jubilation spirituelle : les commentaires psalmiques sur les instruments de musique
Le mouvement du son et de l’ouïe :la cinétique des jongleurs dans les manuscrits enluminés d’Aristote (1280‑1350)
La discordance des voix : David face à l’insensé du psaume Dixit insipiens
David et le psautier : métaphores de l’ouïe, du cœur et de la foi
L’ouïe du cœur et l’intentio de l’image de David
Le psautier de David, la compunctio cordis et la mémoire
Conclusion

Text / first lines

Introduction

Dans le christianisme médiéval, la sensorialité auditive est un agent subtil de l’élévation spirituelle du croyant vers Dieu. Le propos de cet article n’est pas de le démontrer, mais d’en analyser les modes de figuration à partir du cas particulier des images du roi David musicien peintes aux xiiie et xive siècles. La grande diffusion de cette figure dans les nombreux psautiers et livres d’heures s’explique par son statut de Præfigura Christi, faisant de lui la figure d’autorité – « l’hyperthème » – de l’harmonie de la Création, mais aussi de la perception auditive de la Parole divine dans le cœur et l’âme des chrétiens. Dans les images, ce modèle prophétique fut associé au sens de l’ouïe, à la musique, à la prière et au livre. Cette association est motivée par des raisons culturelles et spirituelles qu’il convient d’analyser dans la société de l’époque.

Le contexte intellectuel aide à mieux en comprendre les procédés et les raisons. L’essor important des manuscrits peint...

Top of page

References

Bibliographical reference

Martine Clouzot, « Voir et entendre la foi de David. Le roi musicien dans les psautiers et les livres d’heures (xiiie-xive siècles) », Revue de l’histoire des religions, 4 | 2016, 557-595.

Electronic reference

Martine Clouzot, « Voir et entendre la foi de David. Le roi musicien dans les psautiers et les livres d’heures (xiiie-xive siècles) », Revue de l’histoire des religions [Online], 4 | 2016, Online since 15 December 2019, connection on 17 October 2017. URL : http://rhr.revues.org/8641 ; DOI : 10.4000/rhr.8641

Top of page

About the author

Martine Clouzot

Université de Bourgogne – Franche Comté
martine.clouzot@wanadoo.fr

Top of page

Copyright

Tous droits réservés

Top of page
  • Revues.org