Skip to navigation – Site map

Combattre « la vaine volupté de l’oreille » dans la rhétorique cistercienne

Fighting the « Vain Pleasure of the Ear » in Twelfth-Century Cistercian Rhetoric
Marie Formarier
p. 533-555

Abstracts

This paper offers a stylistic and musical analysis of the rhetorical tools employed by two Cistercian authors who wish to denounce the excessive pleasure caused by listening to music in certain circumstances. The first text is Chapter 23 of Book II of the Mirror of Charity, written by Aelred of Rievaulx. Careful analysis shows the undeniable influence of the ancient rhetoric of blame, applied to a new practice: vocal polyphony. I then focus on different stories written by Conrad of Eberbach in 1190 in his Grand Exorde. This corpus aims, in different ways, to criticize musical practices contrary to Cistercian devotion and also to defend, in practice, the legitimacy of rhetoric in the cloister.

Top of page

Text / excerpt

Cairn

Full-text article available to subscribers or on a "pay per view" basis. It will be available on this URL in January 2020.
Read it

Outline

Introduction
Blâmer les mauvaises pratiques musicales dans le Miroir de Charité
Narrer les préceptes et corriger les vices : la rhétorique exemplaire du Grand Exorde
Conclusion

Text / first lines

Introduction

Si l’on admet à la suite de Wim Verbaal que « ce qu’on peut retrouver chez les écrivains du xie et xiie siècle constitue en grande partie l’héritage classique dont on dispose aujourd’hui », on reconnaîtra sans peine que la tâche du philologue qui voudrait évaluer précisément l’influence au Moyen Âge de la culture antique est immense et complexe. Les travaux menés par Birger Munk Olsen sur cette question épineuse sont un outil indispensable, mais révèlent aussi les lacunes documentaires auxquelles nous sommes confrontés. Ainsi, le cas des Cisterciens, qui m’intéresse, s’avère problématique. Sur seize inventaires de bibliothèques cisterciennes, sept, parmi lesquels celui de Clairvaux, ne mentionnent pas d’œuvres classiques. Le problème se corse lorsqu’il s’agit de se pencher plus précisément sur l’héritage de la rhétorique antique. Certes, l’inventaire de la bibliothèque de Rievaulx mentionne, parmi les classiques, une Rhetorica qui pourrait bien être un manuscrit du De in...

Top of page

References

Bibliographical reference

Marie Formarier, « Combattre « la vaine volupté de l’oreille » dans la rhétorique cistercienne », Revue de l’histoire des religions, 4 | 2016, 533-555.

Electronic reference

Marie Formarier, « Combattre « la vaine volupté de l’oreille » dans la rhétorique cistercienne », Revue de l’histoire des religions [Online], 4 | 2016, Online since 15 December 2019, connection on 24 May 2017. URL : http://rhr.revues.org/8646 ; DOI : 10.4000/rhr.8646

Top of page

About the author

Marie Formarier

formariermarie@gmail.com

By this author

Top of page

Copyright

Tous droits réservés

Top of page
  • Revues.org