Navigation – Plan du site

Histoire des émotions : l’heure des synthèses

Notes critiques
The History of Emotions: The Hour of Synthesis. Critical Notes
Bénédicte Sère
p. 119-132
Référence(s) :

Damien Boquet et Piroska Nagy, Sensible Moyen Âge. Une histoire des émotions dans l’Occident médiéval, Paris, Éd. Seuil (« L’Univers historique »), 2015, 476 p., ISBN : 978‑2-02‑097645‑9

Carla Casagrande – Silvana Vecchio, Passioni dell’anima. Teorie e usi degli effetti nella cultura medievale, Firenze, Sismel, Edizioni del Galluzzo, 2015, 440 p., ISBN : 978‑88‑8450‑654‑2

Barbara H. Rosenwein, Generations of Feeling. A History of Emotions, 600‑1700, Cambridge, Cambridge University Press, 368 p., 2016, ISBN : 978‑1-107‑09704‑9.

Résumés

En ce début d’année 2016 nous disposons de trois ouvrages, issus des meilleurs spécialistes du sujet, dans l’inscription de trois écoles historiques sur l’histoire des émotions au Moyen Âge : l’école française (Damien Boquet et Piroska Nagy), l’école italienne (Carla Casagrande et Silvana Vecchio), l’école anglo-saxonne (Barbara H. Rosenwein). Sans s’être concertés les uns les autres mais en ayant été nourris de leurs travaux réciproques, les trois courants historiques produisent leur synthèse, signe d’une maturité historiographique, scientifique et méthodologique pour une histoire des émotions désormais consacrée et reconnue dans le champ de la recherche historique actuelle.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

L’histoire des émotions, un cheminement historiographique…
L’histoire médiévale des émotions : reconstitution d’un récit
Maturité affective du Moyen Âge et maturité méthodologique de ses historiens

Aperçu du début du texte

De la confluence de trois traditions historiographiques sur l’histoire des émotions surgit, en cette fin d’année 2015, un puissant fleuve qui charrie la triple parution de magistrales synthèses. À la tête de l’école française, Damien Boquet et Piroska Nagy rédigent leur Sensible Moyen Âge, patiemment mûri, lentement élaboré, sûrement médité, un ouvrage de facture classique, à la portée de tous, aisément lisible et maniable. De leur côté, l’autre binôme indéfectible, Carla Casagrande et Silvana Vecchio, présente un recueil d’articles publiés depuis une dizaine d’années (dix-huit études), avec mise à jour de la bibliographie, gommage des répétitions, remaniements ponctuels et introduction générale. Cette école italienne représente la veine scolastique et théologique de l’histoire des émotions, d’Augustin à Jean Gerson. Certes, un léger pincement de cœur pourrait saisir le lecteur qui attendait une synthèse rédigée là où il retrouve des articles déjà connus, mais précisément la compila...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Bénédicte Sère, « Histoire des émotions : l’heure des synthèses », Revue de l’histoire des religions, 1 | 2017, 119-132.

Référence électronique

Bénédicte Sère, « Histoire des émotions : l’heure des synthèses », Revue de l’histoire des religions [En ligne], 1 | 2017, mis en ligne le 01 mars 2019, consulté le 19 octobre 2017. URL : http://rhr.revues.org/8658

Haut de page

Auteur

Bénédicte Sère

Université de Paris Nanterre
benedicte.sere@sfr.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org