Skip to navigation – Site map
Perceptions et définitions de la nation par les juifs eux-mêmes

La formation de la « nation » juive dans l’Europe chrétienne latine

Des « restes d’Israël » à la « communauté sainte »
The Formation of the Jewish “Nation” in Latin Christian Europe: from the “Remnants of Israel” to the “Holy Community”
Sylvie Anne Goldberg
p. 237-254

Abstracts

The reflection presented in this article aims at clarifying the uses that the concepts of “remnants of Israel” she’erit Yisrael), “holy community” (qehillah qedushah) and “Jewish nation” have been made of over time. The first two are exegetical notions ; the third notion refers to a historical phenomenon. The analysis therefore seeks to combine elements belonging to two different realms : theology (ahistorical) and history (anchored in time), in order to highlight the semantic shift that occurred in the historiography of the constitution of the Jewish fact in so-called Christian Europe and in the production of a definition of Jewish groups. This shift, which led to the modern conceptions of the notions of « community » and « nation », is related to the issue of collective redemption (the “remnants”) and holiness (“qedushah”) and thus captures the importance that Christian thought accords to the conservation of the remains of ancient Israel for their ultimate conversion.

Top of page

Text / excerpt

Cairn

Full-text article available to subscribers or on a "pay per view" basis. It will be available on this URL in January 2021.
Read it

Outline

Le legs de l’exégèse
Les leçons de l’Histoire
Le travail de l’historiographie
Une communauté de destin

Text / first lines

Assure, ô Seigneur, le salut de ton peuple, des derniers restes d’Israël
(hallelu vé-imru hocha […] et-amekha et-ché’érit yisrael).
Je les ramènerai du pays du Nord et les rassemblerai
des confins de la terre [Jérémie, 31, 7‑8].

En ce jour […] je recueillerai, je rassemblerai tout Jacob, je mettrai ensemble les restes d’Israël,
(kulekha qabets eqabets che’erit yisrael) [Michée, 2, 12].

On a souvent tendance à oublier que les mots et les concepts que l’on emploie usuellement sont parfois héritiers de notions qui n’ont plus cours, et ont été transformés par les siècles. Il en va ainsi des termes « communauté » et « nation » qui, si elles renvoient à des constructions sociales et politiques contemporaines, portent en elles des significations léguées par l’histoire. Avant d’intégrer les catégories juridiques définissant ce qu’est ou doit être un corps social dans le monde moderne ou la Cité, les principes régissant les assignations ethniques, l’adhésion à un mode de vie religieux ou l’obtenti...

Top of page

References

Bibliographical reference

Sylvie Anne Goldberg, « La formation de la « nation » juive dans l’Europe chrétienne latine », Revue de l’histoire des religions, 2 | 2017, 237-254.

Electronic reference

Sylvie Anne Goldberg, « La formation de la « nation » juive dans l’Europe chrétienne latine », Revue de l’histoire des religions [Online], 2 | 2017, Online since 01 June 2019, connection on 25 September 2017. URL : http://rhr.revues.org/8736 ; DOI : 10.4000/rhr.8736

Top of page

About the author

Sylvie Anne Goldberg

Centre d’études juives – Centre de recherches historiques
École des hautes études en sciences sociales, Paris
sag@ehess.fr

Top of page

Copyright

Tous droits réservés

Top of page
  • Revues.org